Questions fréquentes

L’ostéopathie est-elle remboursée par la sécurité sociale ?


Non, les consultations de l’ostéopathe ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Le praticien est donc libre de fixer ses honoraires.
En revanche, une très large majorité de mutuelles (85% environ, chiffre en constante augmentation) remboursent les actes ostéopathiques.
Après les frais optiques et dentaires, l’ostéopathie est devenue un enjeu pour les mutuelles, car la demande en ostéopathie de la part des assurés est de plus en plus pressante.
En outre, les mutuelles ont bien compris que l’ostéopathie permettait une prise en charge préventive, diminuant ainsi le coût global de traitement des patients.




Comment demander une prise en charge d’une séance d’ostéopathie par sa mutuelle ?


Pour être remboursé par votre mutuelle, il faut tout d’abord vous assurer que l’ostéopathie soit prise en charge, ensuite il vous suffit d’envoyer la note d’honoraires délivrée par votre ostéopathe en y renseignant correctement votre numéro de sécurité sociale ainsi que votre numéro de mutuelle.




Existe-il des contres indications a l'ostéopathie?


OUI. Lors d’une consultation d’ostéopathie, le praticien, en plus d’un échange sur les antécédents médicaux du patient, examine l’intégralité du corps afin d’en identifier les dysfonctionnements et trouver leur source. Par cet examen, l’ostéopathe vérifie ainsi que le patient ne présente pas de contre-indications aux soins ostéopathiques. Dès lors que l’ostéopathe identifie le signe d’une pathologie sous-jacente potentielle, il oriente son patient vers un médecin pour réaliser un bilan médical complet. L’ostéopathe bien formé est donc en mesure d’identifier les limites de son art et saura interrompre une prise en charge avant toute manipulation ou mobilisation contre-indiquée.




Faut-il avoir une prescription médicale pour consulter un ostéopathe ?


NON. L’ostéopathe est un consultant de premier rang. Il connait les limites de son art et est à même de poser un diagnostic d’exclusion, c'est-à-dire d’orienter les patients qui ne rentrent pas dans son champ de compétences vers un médecin généraliste ou spécialiste.




Doit-on se déshabiller ?


OUI. L’ostéopathe est amené à demander au patient de se mettre en sous-vêtements. Les vêtements trop ajustés peuvent perturber le travail de l’ostéopathe. Les techniques ostéopathiques nécessitant de retirer les sous-vêtements sont très rares. Si vraiment le patient ne se sent pas à l'aise avec cette idée nous pouvons faire la séance en short de sport et ou tee shirt.




Combien de temps dure la séance?


La première séance sera plus longue que les suivantes. Le temps d’une consultation peut varier de 45 min jusqu’à une heure.




Comment se déroule la consultation?


L’ostéopathe commence par vous poser un certain nombre de questions pour l’aider à comprendre l’origine de votre plainte et orienter les tests qui vont suivre. L’ostéopathe travaille uniquement avec ses mains et utilise des techniques différentes, comme les techniques structurelles, fasciales, viscérales et crâniennes. Une consultation dure généralement entre 45 minutes et 1h L’ostéopathe exclusif auquel vous confiez votre santé s’engage à : vous recevoir dans des locaux conformes aux normes d’hygiène et de sécurité vous accueillir avec respect et courtoisie respecter un délai d’attente raisonnable mener un interrogatoire approfondi sur vos antécédents de santé vous informer de son diagnostic et de la stratégie de traitement vous fournir toutes les informations relatives aux actes ostéopathiques pratiqués renoncer à une prise en charge ostéopathique non justifiée collaborer, le cas échéant, avec un professionnel de santé pour améliorer votre état de santé rester attentif aux effets du traitement vous prodiguer des conseils d’hygiène de vie personnelle et/ou professionnelle pour améliorer votre état général de santé vous proposer des modalités de traitement adaptées à votre état de santé Pour vous soigner votre ostéopathe pose ses mains sur votre corps, c’est un acte normal. Entre chaque patient, il se lave les mains et change le drap d’examen. En toutes circonstances, il fait preuve de discrétion et respecte votre intimité. Il ne prescrit ni médicaments, ni produits sanitaires. Il vous remet un reçu d’honoraires. Votre ostéopathe est soumis aux lois régissant le secret professionnel. Confier sa santé à un ostéopathe ne dispense pas de consulter un médecin.




Quels sont les motifs de consultations pour prendre RDV?


Les indications d'un traitement ostéopathique sont très larges:

-Séquelles de traumatisme: accidents, chutes, fractures et entorses

-Séquelles musculo-squelettique: lombalgies, lumbagos, dorsalgies, cervicalgies, scolioses, entorses, tendinites, ténosynovite, raideurs articulaires, syndrome du canal carpien, syndrome de la bandelette ilio-tibiale, traumatismes sportifs, rhumatismes, séquelles d'entorses ou de fractures et douleurs maxillaires

-Système céphalique: migraines, maux de tête et vertiges

-Système ORL et pulmonaire: acouphènes, infections ORL (otites, sinusites, rhinites etc.), allergies, anosmies, asthme et troubles de la déglutition

-Système vasculo-nerveux: sciatiques, sciatalgies, cruralgies, névralgies cervico-brachiales ou intercostales, oedèmes, retours-veineux, hémorroïdes

-Système viscéral: constipations, douleurs abdominales, ballonements, colites, diarrhées,

digestion difficile, colopathies fonctionnelles, états nauséeux, aérophagies, antécédents de gastrites ou d'ulcères, remontées acides, aigreurs et brûlures d'estomac

-Troubles anxieux: hyper-nervosité, troubles du sommeil, stress, crises d'angoisse, spasmophilie et palpitations

-Troubles génito-urinaires: cystites récidivantes et douleurs gynécologique -Autres indications: traumatismes après accidents de voiture (coup du lapin etc.), traumatismes émotionnels, travail post-chirurgical -Suivi de grossesse: avant, pendant grossesse et après accouchement Troubles mécaniques: douleurs lombaires, sciatalgies, douleur du sacrum et du coccyx etc. -Troubles digestifs: nausées, difficulté à digérer, reflux gastro-œsophagiens, ballonnements, trouble du transit etc. -Troubles circulatoires: jambes lourdes, hémorroïdes, maux de tête etc. -Troubles gynécologiques: spasmes, règles douloureuses etc. -Autres: difficultés à respirer ou point de côté -Suivi du nourrisson: déformations crâniennes, coliques, troubles ORL, régurgitations et troubles du sommeil Une consultation dès le 1er mois du nourrisson permet de résoudre au plus tôt les éventuelles séquelles de la grossesse et de l'accouchement. Chaque traitement est unique car il est fonction des symptômes du patient, de ses antécédents médicaux et de son environnement.